Taï-chi-chuan

Tout le monde a en tête les scènes de films dans lesquelles des acteurs chinois célèbres comme Jet li, Jackie Chan, Samo Hung ou encore Donnie Yen détruisent leur adversaire en pratiquant un art martial chinois hors du commun… Il s’agissait du tai chi ! Connu également sous le nom de taiji quan ou taï-chi-chuan, le tai chi est un art martial interne que nous allons vous présenter.

Tout savoir sur le taï-chi-chuan

Connu dans le monde entier, le taï-chi-chuan est un art martial qui permet aux personnes non sportives d’améliorer leur état de santé, et qui pourrait être qualifié de gymnastique du bien être et/ou d’exercice énergétique associée à la philosophie du yin et du yang.

Avant, le taï-chi-chuan était pratiqué en tant qu’art martial, mais aujourd’hui en France, ce sport est essentiellement de la gymnastique qui se pratique dans les parcs.

Cependant, dans son pays d’origine, le taï-chi-chuan est encore utilisé par les chinois pour se défendre. On parle alors de Taï-chi combat. En effet, le terme « chuan » signifie boxe.

Cet art martial est celui qui est le plus populaire parmi les arts martiaux chinois. Au fil du temps, il a acquis sa notoriété car il est très efficace en combat. La particularité du tai chi vient du fait qu’il permet de renforcer la santé, mais aussi de se défendre contre son adversaire.

Origine du taï-chi-chuan

C’est à partir du milieu du XIXe siècle, que le taï-chi-chuan s’est fait connaître en Chine, à Pékin, par l’intermédiaire de Yang Luchan. Après avoir défié et battu quelques maîtres des grandes écoles de cette époque, ce dernier et son art deviennent très célèbres.

Pour certains, comme c’est à Chenjia Gou que Yang Luchan a étudié son art sous la direction de Chen Changxing, l’origine du taï-chi-chuan serait donc lié à Yang Luchan.

Cependant, il existe de nombreuses théories qui disent que le tai chi serait en réalité né quatre siècles avant la naissance de Yang Luchan. Selon ces théories, ce serait un ermite taoïste, Zhang Sanfeng qui aurait inventé le tai chi. Son art aurait traversé plusieurs siècles avant de parvenir jusqu’à Wang Zongyué à la fin du XVIIIème siècle. Et ce dernier aurait transmis cet art à Chen Changxing, maître de Yang Luchan.

Les bienfaits du taï-chi-chuan

Contrairement au Kung Fu, le taï-chi-chuan est un art martial interne. Sa pratique repose sur le travail de l’énergie vitale ou le Qi. Selon la philosophie taoïste, le Qi constitue le véritable support de la vie. Le tai chi est considéré comme une médiation en mouvement puisqu’il est réalisé dans la lenteur.

Avec ses mouvements souples et fluides, le taï-chi-chuan a des impacts positifs sur la santé. Sur le plan physique, on peut gagner en souplesse grâce aux étirements répétitifs et progressifs des tendons. Il améliore également les capacités pulmonaires et cardiaques et permet de stabiliser la tension artérielle. Mais ce n’est pas tout, le taï-chi-chuan élimine également le stress et améliore le sommeil, puisque c’est une discipline qui favorise l’harmonie entre l’esprit et le corps.

Enfin, selon les médecins, la pratique du tai chi permet d’avoir une excellente mémoire. Apparemment, la mémorisation des enchaînements et des mouvements demande énormément d’effort. C’est la raison pour laquelle on l’utilise pour guérir les personnes atteintes d’Alzheimer.

Acheter des équipements de Taï Chi

Vidéos de Taï-chi

Comme nous l’avons vu précédemment le taï chi chuan est un sport de combat avant d’être une gymnastique de bien être. Voici une vidéo pour chacune des deux pratiques.

Vidéo de Taï-chi combat

Vidéo de Taï-chi bien être

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.