Le MMA n’est pas aussi dangereux qu’on le pense

Connu sous l’acronyme MMA, le Mixed Martial Arts ou Arts Martiaux Mixtes, et anciennement appelé Free Fight, est l’un des sports de combats les plus prisés ces derniers temps. Il est souvent désigné à tort comme étant l’un des plus dangereux. En effet, il s’agit d’un sport de combat et peut à ce titre, présenter des risques, mais comparé avec d’autres sports de combat tels que la boxe, le Muay Thai, le MMA peut même être moins dangereux.

Photo de MMA

Photo de MMA

Le MMA est-il un sport à haut risque ?

Visuellement, le MMA a l’air très dangereux. En particulier, l’aspect « Ground and Pound » qui semble être particulièrement violent. La science cependant, suggère le contraire. Le MMA est probablement l’un des sports de contact complet les plus sûrs qui existent aujourd’hui, et cela en termes de risque de blessure grave. Beaucoup de personnes s’inquiètent de la sécurité de leurs ados avant de les inscrire pourtant les arts martiaux mixtes comportent étonnamment moins de blessures graves que le football

Moins dangereux que les différents styles de boxes ?

Dans le MMA moderne, les combats sont réglementés et les arbitres arrêtent les combats à partir du moment où l’un des combattants devient incapable de présenter une défense raisonnable ou si l’une des parties est si dominante que l’autre risque de subir un préjudice. Dans un combat de boxe ou de kickboxing, si un combattant prend un coup et se fait renverser et est incapable de se défendre, le combattant obtient 8-10 secondes pour récupérer et essayer de reprendre le combat. En revanche, en MMA, une fois qu’un combattant est incapable de se défendre, le match est immédiatement arrêté. Aucun autre coup ne sera porté.

En boxe, les frappes sont largement dirigées vers la tête, ce qui n’est pas le cas pour le MMA. De prime abord, le MMA semble plus dangereux que la boxe. Des coups de pied, des étouffements, des coudes, des genoux et de petits gants contrairement à ceux qu’on trouve dans la boxe. Mais tous les coups ne sont pas forcément portés à la tête. En boxe anglaise, la majorité des coups seront portés à la tête et le principal objectif du combattant est de mettre KO l’adversaire. L’accumulation de ces coups est dévastatrice. Dans les arts martiaux mixtes, vous pouvez gagner de nombreuses façons et souvent par soumission. Il est possible de terminer un combat sans avoir été touche une seule fois à la tête.

En MMA, vous verrez qu’il y a plus de violence dans leur publicité et dans leur marketing que dans la cage. Cela semble plus primitif et plus violent mais c’est ce qui fait vendre. Toutefois, en termes de blessures graves, comme évoqué plus haut, les risques sont moins élevés que vous ne le pensez. Les taux de victoires par knock-out sont inférieurs à la boxe. Cela permet de prévenir les lésions cérébrales qui peuvent survenir durant les sports de combats.

Où pratiquer ?

Il existe des clubs spécialisés dans les cours de combats libres mais de nombreux clubs d’arts martiaux commencent à intégrer le MMA dans leurs disciplines car c’est en effet plus un mélange d’arts martiaux que de sport d’assaut. C’est le cas en région parisienne du dojo Arts Martiaux Bastille, autrefois majoritairement composé de pratiquants de Ju-Jitsu qui propose désormais des cours de MMA à ses adhérents.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.